Quand les gens ne savent plus ce qu’ils mangent.

fruits_legumes_pleine_terre_web

Voilà de longues semaines que je me suis lancée dans une réflexion sur l’alimentation, la cuisine, la santé, la vie. De longues semaines passées à rencontrer, discuter, lire, apprendre, découvrir, questionner sur la notion d’alimentation. Qu’est-ce que s’alimenter ? S’alimenter, c’est manger.

Manger détermine « [la] place [de l’homme] dans l’univers, son essence et sa nature, en un mot son identité même : l’objet incorporé intempestivement peut le contaminer, le transformer subrepticement et de l’intérieur, le posséder (…). Ce fantasme de l’incorporation du mauvais objet se manifeste à travers certaines grandes peurs des consommateurs d’aujourd’hui »

—> Claude FISCHLER, L’Homnivore, Odile Jacob, Paris, 1990, p. 69.

Manger est donc vital.
Cependant, mes recherches m’ont amenée à constater que beaucoup de personnes ne prennent pas la pleine conscience de cet acte qu’est manger. Pire, certaines de ces personnes ignorent carrément ce qu’elles mangent et insèrent dans leurs corps. Par manque d’intérêt ? Par manque de temps pour s’y intéresser réellement ? Par égoïsme ? Par manque de culture ? Et si la clef du problème était là : la culture. La« culture » dans le sens de développement des facultés intellectuelles, dans le sens d’apprendre des choses. Mais sommes-nous responsables de ce manque de savoir ? Ne serait-ce pas la faute à ce que l’on nous montre ?

Ce constat d’un manque de savoir sur l’alimentation m’a donc poussée à entamer un projet de mémoire (certes, un peu ambitieux) sur : L’image pédagogique au service de l’écologie culinaire. Étant étudiante en Design graphique Multimédia, il a fallu que je me situe en tant que graphiste et c’est donc naturellement que je me suis demandé comment le design graphique intervient dans le conditionnement culinaire ?

Il me semble important (voire primordial) qu’aujourd’hui nous apprenions à nous poser ce genre de questions afin de transmettre aux générations actuelles et futures des savoirs essentiels et vitaux, malheureusement mis de côté depuis de longues décennies.

La mode étant au 100% bio, au 100% naturel, etc. il est temps de réagir et de profiter de l’engouement des français pour leur inculquer des messages pédagogiques et didactiques !

Alors, prêt(e)s à relever le défi ?! Que les images inondent le web !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *